3 dimensions fondamentales

L’agriculture paysanne porte en elle trois dimensions fondamentales et indissociables :

Elle garantit l’équité sociale, en donnant une place à tous et à chacun

Elle est basée sur l’emploi, la solidarité et des échanges équitables, entre paysans, entre régions et avec les citoyens du monde. Le respect du droit à produire par chaque paysan et chaque région est fondamental, sinon les plus puissants empiètent sur le droit de vie des autres, ce qui n’est pas gage d’équilibre et d’humanité.

Elle est économiquement efficace

Elle crée de la valeur ajoutée en faisant face à toutes les charges qu’elle induit avec la meilleure utilisation possible des ressources (valorisation des ressources locales notamment, qu’elles soient humaines, techniques, naturelles). C’est une agriculture qui assure la pérennité du plus grand nombre possible d’agriculteurs.

Elle respecte les consommateurs et la nature et préserve l’avenir

Elle fournit des produits de qualité. Elle préserve, entretient et protège le potentiel de vie : l’eau, les paysages, le sol, la biodiversité. Elle privilégie les ressources renouvelables (énergie, fertilisants…) et limite au maximum les pollutions.